Aux morts encore vivant (D. Gentilini/ D. Gentilini)

O j’aimerais voir mon enterrement
Tous ces gens défiler gravement
A l’heure ou la mort me raviera
Me faire un avis, avis de vous.

Qu’il m’est dur de rater la fête
Où s’oublie un peu mes défaites
Et s’exprime tant d’attachement
Envers moi qui en avais tant besoin vivant, éh vlan



Hélas je manquerais l’hommage
Exister mort c’est bien dommage
Dans les yeux qui a longueur de vie m’oublie
Pour marquer les esprits faut-il donc risquer sa poésie.

Je veux profiter d’être la vedette
De toute l’affection qu’au delà on me prête
Dois-je feindre la mort en porter le costume
Séquence volée à vos éternels regrets posthumes

Mais attendre vos larmes est souvent pure perte et
Le vrai héros pour beaucoup c’est la muerte
Puis ça engage moins, de se lier à un mort
Enfin, c’est sur mon sort qu’il s’apitoierait

Fléchit et donne tout sans reste
Avant que la faux ne te le hôte preste
Ivre des moments partagés
Entre mort un peu vivant encore

Allons y